Remove these ads. Join the Worldbuilders Guild
Follow Dilhan
Dilhan
Dilhan Sarica

Table of Contents

Chapter 1

In the world of Les Héros de Phandaline

Visit Les Héros de Phandaline

Completed 1588 Words

Chapter 1

784 1 0

 

Quelques mois se sont écoulés depuis le retour de la compagnie de Gundren. On les nomme depuis par bien des noms dans le village de Phandalin : Les Pourfendeurs de Dragons, les Pilleurs de Cavernes, les Vengeurs de fers, les amis des nains, les aventuriers du manoir, les six de balasar.

 

Gundren

 

Ils ont apporté des promesses d’abondance cet été là. Des nains ont commencé à apparaître et à s’installer dans ce petit village d’une centaine d’habitants. Ils ont construit leur guilde et leurs maisons près du Change des mineurs. La Caverne du Ressac a fini par à être nettoyé de fond en combles et quelques cargaisons de minerais sont parvenus. Ingénieurs, tailleurs de pierres, excavateurs, miniers, forgerons, joailliers des dizaines de nains spécialistes sont venus prêter main forte à Gundren. Celui-ci semblait ne faire confiance qu’aux nains pour le moment. Il y avait aussi une patrouille de fiers guerriers nains des montagnes, aux hâches mordantes et aux arbalètes noires. Suite à « l’altércation » avec Halia, l’ancienne gérante du Change des mineurs, la confiance des nains pour les humains avait quelque peu diminuer. Gundren Cherchepierre, le chercheur de la légendaire caverne du Ressac, ne faisait confiance qu’aux gens de petites tailles semblait-il.

 

Bree

 

Cela explique peut être pourquoi Gundren n’a fait confiance qu’en Bree pour échanger ces ressources contre de l’or. L’histoire de Bree est fascinante. On dit qu’elle avait une dent contre les fers rouges; Autrefois une petite frappe, elle a bien changé... Halia  et la compagnie de Gundren se sont violemment disputés pour la caverne, puis Bree n’a pas été clémente avec cette femme plein d’ambitions et depuis c’est elle qui s’occupe des mines du coin. Elle fait du bon boulot à ce qu’on dit. Elle a embauché un gnome et a commencé à travailler de concert avec Gundren. Place au petit peuple ! On dit qu’elle est le pont entre Phandalin et les richesses de la montagne. « Vive Bree aux poches d’or ! » disent les miniers et les artisans du coin. Des charettes remplis de divers fers brutes ou plaqués partent chaque décade vers Neverwinter, Leilon, Trois-sangliers ou encore Waterdeep ! Passez donc au Change des Mineurs pour voir comment cette chef de guilde travaille avec ardeur, ou attendez le soir pour l’appercevoir dans la taverne ou le manoir. Cette nouvelle riche commerçante sait faire la fête comme personne. La rumeur dit qu’elle passerait du beau temps avec un halfelin abjurateur du nom de Meric.

 

Balasar

 

La colonie de Phandaline n’a jamais été aussi populaire, et de nouveaux prospecteurs arrivent toutes les décades, et pas seulement des nains. Fermiers et Artisans viennent s’installer également pour profiter de l’essor, on raconte que les nobles de Neverwinter susurrent entre eux et envisagent de s’y installer. Quelques guerriers ou aventuriers amateurs veulent venir faire leur preuve et entendent très vite parler du fameux drakéïde rouge, Balasar, dit le champion de Phandalin, ou encore l’héritier de l’épée des Tresendar. « Il a fier allure avec son armure magique rutilante ! C’est notre attraction locale ! Un sang-dragon rouge au courage infaillible ! » disent les villageois.

Il a combattu d’une seule main le dragon vert dit-on; Il a éliminé les fers rouges avec ses amis, on les appelle les Six de Balasar; Ils ont sauver Gundren des gobelins également et restauré la paix au village en se débarrassant des fers rouges ! Il veille sur nous, il est l’ami de tous ! On peut toujours compter sur Balasar, il est fort comme un ogre ! Venez le voir à la taverne, il y organise des tournois de lutte dans l’arrière cour, c’est un vrai gladiateur ! La rumeur dit aussi qu’il cherche à former des aventuriers en herbe pour monter une guilde de brave soldats à son image. Une milice courageuse au service de notre bien-aimée Toblen, notre nouveau bourgmestre et toujours propriétaire de l’auberge Roche-colline. Le village est ravit de voir ce héros populaire et notre chef de village bienveillant rirent et travailler ensemble pour la prosperité de la colonie.

 

Baryk

 

Il y a un autre guerrier puissant, mais celui-ci est beaucoup plus connu des nains. Il fait partie des six de Balasar. Un maitre d’armes comme on en voit peu. Il a la réputation chez les nains d’être un marteau à ennemis... Ils affirment même qu’il serait bien plus puissant que Balasar. C’est vrai qu’il semble invincible avec ce harnois ! Pas étonnant que Sildar l’ait pris sous son aile, lui et Gundren font appel a ces talents de guerrier et d’artisan assez souvent. « Baryk, le hachoir à gobelins ! » l’appelle t’on. On le voit peu au village, il part en mission ou aide son cousin Gundren à faire renaître la Caverne du Ressac. On dit que les fours ont été allumés et les minerais arrivent désormais en plaques. Ils ne vendent pas encore de produits manufacturés ou d’objets magiques comme il y a quelques siècles. Passez à la guilde de Gundren ou au manoir de temps à autre, et vous aurez peut être une chance de le croiser en train de s’équiper pour une prochaine mission plein de dangers. Il est inquiet que les routes soient peu sûr et parlent de créer un avant-poste sur les ruines de Conyberry, un projet périlleux mais qui ouvrira pour de bon les voies commerciales vers l’est et le carrefour de la ville des Trois-sangliers.

 

Durathor

 

Mais lorsqu’on parle d’un cousin, on parle également de l’autre. Un peu plus vieux, ce nain a la barbe blanche fait également partie de la compagnie de Gundren. C’est un nain très dévoué. Il aide les autres, rien d’étonnant pour un prêtre de Lathandre, dieu de la naissance et du renouveau. Il a reconstruit la chapelle de Tymora. Il est très actif et a su donner du travail a tout le monde cet été là. La reconstruction du manoir a occupé le village pendant des mois. On appelle cette grande maison sur la colline « Le Manoir des Aventuriers de l’aube ». Durathor et ce manoir incarnent le symbole du renouveau, une promesse de prospérité et de protection. Sous l’oeil vigilant de ces gardiens et la lumière de l’aube de Lathandre qui posent ses rayons sur cette nouvelle bâtisse, le peuple est convaincu que tout n’ira que pour le mieux dorénavant, qu’ils sont sous bonne garde. Ce manoir abrite les plus fines lames et les protecteurs du villages : le sage Durathor, le champion Balasar, le puissant Baryk, Bree aux poches d’or,  Annissina « Trois Flèches », et Henri l’arcaniste aux cents secrets ! « Lathandre soit loué d’avoir mis Durathor le dévoué sur notre chemin ! » Disent les villageois. Daran et lui surveillent notre contrée des engeances rôdant autour de nous. Un nain des plus braves et vertueux. Pour rencontrer Durathor, rien de plus facile, promenez-vous dans les rues, il sera sûrement en train d’aider son prochain. On dit d’ailleurs qu’il a pour projet d’accueillir davantage de pélerins ou croyants d’autres déités en créant diffèrents autels.

 

Henri Vent-d’Est

 

Henri l’arcaniste aux cents secrets ! Comme aiment dirent le village. On dit que c’est un magicien ou bien un ensorceleur. Peu savent la diffèrence. Il a vaincu d’autres arcanistes qui ont tenter d’usurper la caverne de Gundren. Il a battu un mage elfe-noir et pris son bâton araignée. Vêtu de sa tunique rougeâtre et brune, il passe beaucoup de temps au manoir, avec un autre magicien, un halfelin, très studieux également, le fameux Merric, amant de Bree. On dit qu’ils travaillent sur des potions magiques, que ce serait pour ça qu’il aurait installé, avec le concours d’Annissina et le vieux druide, un verger au bas de la colline afin de récupérer tout un tas d’ingrédients particulier. Certains fermiers ont beaucoup échangé avec lui durant les élections, il semble enthousiaste à l’idée d’apporter du savoir a la communauté et cherche des apprentis. Cela est toujours rassurant d’avoir des lanceurs de sorts puissants a Phandalin, qui plus est, au service de l’alliance des seigneurs à ce qu’on dit ! Il veillera à la prospérité du village mieux que son prédecesseur, trâitre à sa propre cause, le fameux Bâton-de-verre, chef secret des Fers Rouges. Henri a hérité de son laboratoire secret et c’est une très bonne chose.

 

Annissina

 

On dit, parmis les hommes et les nains, que Balasar et Baryk sont les vifs-lames de Phandalin, les fers de lance face aux hordes malveillantes. Durathor et Bree, les philantropes bienveillants qui apportent lumière et abondance, érigeant les boucliers contre l’obscurité et la misère. Henri représente le savoir, la magie secrète et mystérieuse, apte à percer les énigmes et affronter les dangers qui dépassent l’entendement. Il reste Annissina. Elle est les yeux de Phandalin, veille silencieusement à notre sécurité dans l’ombre des forêts, sur les landes fleuris ou depuis les flancs des montagnes. C’est une humaine qui nous vient du nord, d’un hameau du bois de neverwinter. C’est une rôdeuse vigilante, un éclaireur à l’affût, une sentinelle silencieuse, lorsqu’elle tire une flèche, trois cibles tombent, c’est pour cela qu’on la surnomme « Trois flèches », ou encore « La Briseuse d’hordes ». Elle est toujours en vadrouille, elle ramène du gibier, des provisions pour l’hiver et des herbes curatives pour s’occuper des maux de ses amis et des villageois. Elle traine souvent avec ce vieux druide, Reidoth, ils ont établi un verger près du manoir. Elle y apprends l’art des herbes. Elle a espoir de créer un havre de guérison où la nature vivra en harmonie avec la bourgade.

 

Alvyn, Maître-Harpiste des Forêts de Sombrelun

Please Login in order to comment!